Roel Jacobs

Je suis né en 1943 à Borgerhout (Anvers). J’ai commencé la Photographie comme assistant dans d’importants studios à Francfort, Londres et Amsterdam, avant de créer le mien à Bruxelles en 1975, que j’ai déménagé en 1996 à Bonheiden où je vis actuellement.

Quand j’avais 4 ans, j’ai été capturé par les arbres. Une branche m’a rattrapé par le chemise alors que je tombais d’une plus haute me suspendant dans l’air. Ma grand-mère arriva alors à la rescousse. Depuis, j’ai visité des parcs boisés, des arboretums, des forêts à travers le monde, mais ceux que je connais par cœur, ce sont ceux de Belgique. Je les ai photographiés avec affection, émerveillement, l’œil d’un artiste et la connaissance acquise au cours de nombreuses années. La beauté vient de la connaissance. Plus vous en savez sur un arbre, plus vous apprécierez sa beauté.

Des livres ont vu le jour après mes voyages au Japon, aux USA, au Mexique, en Chine, au Royaume Uni, en France, en Chine et au Chili.
A Century in Portraits “ a été publié en 2000; “Les arbres revisités de Belgique “ en 2009, “Isolated Rowhouses” en 2012, L’oeiL ouvert”en 1988, Twelve works, “The Imaginary Photomuseum”, et des catalogues sont également disponibles.
Membre du jury des finalistes de l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Luc à Bruxelles depuis 1985, et régulièrement des académies de Gand et d’Anvers, j’ai eu la chance de participer seul ou en groupe à des expositions partout dans le monde, mais je suis toujours surpris par la magie qu’offre la nature. Les arbres sont un merveilleux exemple de ce qu’un monument vivant peut et devrait être.